Éveiller nos enfants à leur spiritualité

Et si nous entendions les malaises de nos enfants et de nos ados ? Ils ont des besoins que notre société du faire et du paraître ignore trop souvent. Or, si nous savions les écouter et y répondre, en donnant la priorité à la nourriture de l’Être, en aidant nos enfants à apprendre à vivre, à se connaître, à prendre soin d’eux-mêmes, des autres et de la nature, ils découvriraient leur dignité, naturellement et joyeusement,  en  mettant leur talent unique au service de la communauté et en apportant des solutions pour notre planète qui se métamorphose.  
Mon livre est un plaidoyer pour que l’on permette à nos enfants et à nos ados de se créer une colonne vertébrale solide et ancrée dans le Vivant, avant de les inciter à développer d’autres compétences. Celles-ci se cultivent d’ailleurs d’elles-mêmes lorsque les besoins fondamentaux sont comblés. 
Mes arguments spécifiques reposent sur une longue pratique dans l’enseignement secondaire et sur de multiples témoignages d’élèves dont l’approche a transformé la vie. 
Cet ouvrage propose également des outils pratiques à destination des parents et des enseignants prêts à s’engager dans ce processus, avec leur couleur personnelle.  

Chanter pour changer le monde

«  Dis oui à la Vie que tu ne peux changer, Relève le défi qu’elle t’a présenté »,  Que notre vie soit extraordinaire, Que chaque jour, nous soyons enchantés d’avoir donné plus que le nécessaire », « Chanter pour changer le monde plutôt que se révolter. » Ce livre renferme des chansons résolument optimistes qui agissent à la manière de mantras. Elles invitent à accueillir la Vie dans toutes ses facettes, des plus agréables aux plus inconfortables, et à s’y plonger en confiance. Elles nourrissent l’être en profondeur et lui insufflent l’enthousiasme et le désir de servir le monde avec sa couleur personnelle. 
Je vous remercie énormément pour ces chants qui nous permettent de grandir et de comprendre la vie, écrit Clémence. Grâce au chant de tous, on peut ressentir l’énergie positive qui nous envahit, ajoute Théo. 
Ces chansons ont été écrites initialement pour de grands ados, qui témoignent des années après, des bienfaits qu’elles ont eus pour leur évolution et pour souder les groupes auxquels ils appartenaient. Elles ont depuis lors fait contagion de bonne santé auprès de nombreuses autres personnes de tous âges. 

Et si nous avions choisi l’itinéraire ?

Jeune adulte, nous avançons sur le sentier, fier et déterminé à réussir notre vie.
Si nous osons l’authenticité d’une conscience qui s’ouvre, le brouillard s’efface peu à peu laissant la place à une brume plus légère, puis le paysage s’éclaircit progressivement. 
Mais, les montagnes sont parfois hautes à gravir,  les obstacles restent rudes. Après des moments de découragement parfois très profonds, à la lumière d’une rencontre, ou d’un clin d’œil inattendu,  nous finissons par entrevoir une issue, les devinant accessibles, à la hauteur du voyageur courageux que nous aspirons devenir. Nous pressentons de toute façon qu’il ne sert à rien de fuir les épreuves, car nous les retrouverions,  avec une ampleur plus intense encore, lors d’un carrefour ultérieur. 
C’est pourquoi nous les accueillons comme autant d’invitations de la Vie à nous dépasser. En les intégrant dans notre existence, nous apprenons à les surmonter en y développant notre couleur personnelle et notre musique particulière. Nous apprenons à les aimer, tout surpris de nous y révéler, d’y déceler un souffle de notre noblesse originelle.  
Chaque fois que nous franchissons une colline, nous déposons un petit caillou blanc pour retrouver la route qui mène à la maison, le jour venu.
Puis un matin, nous nous arrêtons pour contempler le chemin parcouru et nous découvrons avec émerveillement que nos cailloux étaient en réalité des semences, et que ces semences ont donné naissance à des fleurs magnifiques et des fruits au goût unique et inimitable. Et nous savourons le plaisir de les offrir en gerbes immenses à tous ceux que nous rencontrons.  
Et nous prenons soudainement conscience que le véritable sens de notre Vie était celui-là : juste Vivre et accepter, accepter tout… Juste VIVRE ET AIMER… 
Et nous comprenons que c’était nous qui avions choisi cet itinéraire précis, avec ses détours et ses périls,  pour rappeler à l’insignifiant aventurier que nous pensions être et duquel nous tirions toute notre fierté qu’il est en réalité … LA VIE elle-même…