Chanter pour changer le monde

Ci-dessous, vous trouverez un lien vous permettant d’écouter ou de télécharger les chansons que j’ai écrites pour mes élèves. Résolument enthousiastes, elles sont essentiellement destinées à être chantées en groupe.

Ce que j’aime et qui m’aide beaucoup, ce sont les chansons. Pas simplement de les chanter, mais de les chanter en comprenant le sens. Lola

Ce qui m’a aidé à approfondir ma compréhension, ce sont surtout les chansons porteuses de messages.Lilian

Ce qui m’a le plus mise en confiance était sans aucun doute de chanter.Lisa

https://dominiquehubert1.bandcamp.com/releases

Être un merci

Chers amis,

Les mots qui suivent et que je m’adresse, permettez-moi de vous les transmettre en guise de souhaits pour 2017.img_0443 

Être un merci

 

Qui s’émerveille et s’extasie

Et savoure en silence

Un moment où la poésie

Transpire l’abondance

 

Être un merci

 

Mêm’ pour les pleurs et la folie

Qui font aimer plus fort

Secouant nos cœurs endormis

Quand ils côtoient la mort

 

Être un merci

 

Qui s’agenouille dans mon sein

Quand il ne comprend pas

Et qui s’abandonne serein

Face à mon désarroi

 

Être un merci

 

Qui agit et se réalise

Un peu plus chaque jour

Disciple d’une seule église

Amour, amour, amour

 

Être un merci

 

Qui étincelle et se répand

Emportant avec lui

Les rir’s, les joies et les tourments

Bravant toutes les nuits

 

Être un merci

 

Qui n’en finit pas de sourire

Sourir’ éperdument

Sourire, sourir’ comme on respire

Sourir’comme un … Vivant

 

 

Être un merci

 

ÊTRE …

 

Chouette une crise !

Octobre 2008

Unknown-1
plumesioux.com

 

 Si l’essence est chèrej’vais pouvoir rouler pépère
Ça m’donn’ra l’temps d’ me faire amie avec la terre
J’vais partager la voiture avec mes voisins
On discut’ra ensemble et ce s’ra drôl’ment bien

On f’’ra plus v’nir des camions du sud de l’Espagne
On va pouvoir déguster les fruits d’nos campagnes
On va s’faire un potager avec les copains
Et inviter des poules dans notre jardin

Chouette, un’crise !
J’vais sûr’ment r’trouver l’goût des p’tits plaisirs tout simples
Ceux qui n’s’achètent pas, ceux qu’on ne peut pas nous enl’ver
Chouette, un’crise, chouette, un’crise !
Je vais pouvoir m’aventurer dans des bonheurs inexplorés
Je vais pouvoir enfin créer un’vie comme j’en ai rêvé

J’vais ouvrir ma bibliothèque à mes amis
Eux aussi m’prêt’ront leurs bouquins s’ils ont envie
Si on peut plus s’payer l’ciné on s’invit’ra
On f’’ra la fête avec un rien, on rigol’ra
J’vais m’réchauffer dans les bras d’mon mari chéri
C’t’un bon chauffage à économie d’énergie
Si l’eau s’fait rare on prendra notre douche à deux
C’t’un peu étroit mais c’est beaucoup plus chaleureux
Tandis qu’les journaux,la télé vendent du drame
J’me réjouis qu’des homm’s se rebranchent à leur âme
Et qu’en apprenant à s’émerveiller d’un rien
Ils sauv’nt la vie sur terre en resserrant leurs liens

J’aime leur folie

(CEBO, Dominique Hubert, novembre 2011)

midi-pile-coaching.com
midi-pile-coaching.com

En lisant ses copies
Le regard embué
La prof chante merci
Pour autant de beauté
Elle a choisi la joie
Comme fil conducteur
Et a montré la voie
Pour donner le meilleur

Féminité cachée
Trop longtemps oubliée
Par ses sœurs épaulées
Elle l’a retrouvée
Enfin réconciliée
La voilà honorée
Dans les regards croisés
Qui disent sa beauté

Peut-être sont-ils fous
Mais j’aime leur folie
Car ell’ donne le goût
De répandre la vie
Dans ce monde en déclin
Je suis fière qu’ils osent
Marcher avec entrain
Vers sa métamorphose 

Lui, c’était un requin
Qui renvoyait froid’ment
Des employés atteints
Pour faire de l’argent
Aujourd’hui l‘empathie
Éclaire son visage
Il devient un ami
Pour les gens de passage

Perdu par trop de peurs
Il avait désappris
Le langage du cœur
Et celui de la Vie
En redevenant homme
À la fois humble et fier
Il se sent libre comme
Le p’tit enfant d’hier

Peut-être sont-ils fous
Mais j’aime leur folie
Car ell’ donne le goût
De répandre la vie
Dans ce monde en déclin
Je suis fière qu’ils osent
Marcher avec entrain
Vers sa métamorphose

Au sein de la famille
En toute bienveillance
La tendresse pétille
Et accueille l’enfance
La douceur du cocon
Les rir’s nous ont nourris
En paix nous repartons
Pour vivre notre Vie

Peut-être sont-ils fous
Mais j’aime leur folie
Car ell’ donne le goût
De répandre la vie
Dans ce monde en déclin
Je suis fière qu’ils osent
Marcher avec entrain
Vers sa métamorphose