Denis Marquet, nos enfants sont des merveilles

Sous ce titre, je désire partager avec vous différents regards croisés à propos de l’enseignement. Je les puise la plupart du temps au sein d’articles ou de livres.

Denis Marquet, Nos enfants sont des merveilles, Les clés du bonheur d’éduquer, Nil, 2012

Unknown-1
babelio.com

p 53 Le repère ne peut plus être la transcendance de valeurs édictées par la société et imposées de l’extérieur à l’individu, mais une transcendance intérieure à notre enfant : le fait qu’il est un être unique aspirant à s’exprimer dans le monde. L’éducateur est au service de cette aspiration.

p 56 Chaque enfant est absolument unique et, par conséquent, ses besoins en matière d’éducation diffèrent de ceux d’un autre enfant.

p 57 Le seul repère de l’éducation, c’est l’enfant. Il s’agit donc d’être conscient de lui dans la singularité de son être et de chacun de ses moments.

Être conscient demande un travail sur soi.

p 66 C’est le manque d’émerveillement qui crée la personnalité narcissique. S’émerveiller ne veut pas dire voir son enfant mieux qu’il n’est mais tel qu’il est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *